La rubrique pathologies ! N° 3 La sciatique

La sciatique est une névralgie, une douleur du nerf en l’occurrence sciatique. Le nerf sciatique est le plus gros nerf de l’organisme. Le nerf sciatique est la réunion de cinq racines lombo-sacrées (dans le bas du dos) dont trois principales :

  • la racine L4 est la racine nerveuse qui prend son origine entre les vertèbres L4 et L5 (les deux dernières vertèbres lombaires)
  • la racine L5 est la racine nerveuse qui prend son origine entre les vertèbres L5 et S1 (dernière vertèbre lombaires et première vertèbre sacrée)
  • la racine S1 est la racine nerveuse qui prend son origine entre les vertèbres S1 et S2 (deux premières vertèbres du sacrum, l’os qui ferme le bassin en arrière).

Ensuite le nerf sciatique, se poursuit dans la fesse entre les muscles de la région, avant de descendre le long de l’arrière de la cuisse jusqu’au creux poplité (derrière le genou). A ce niveau, il se divise en deux nerfs: le nerf fibulaire commun et le nerf tibial. Le nerf fibulaire poursuit son chemin sur la partie externe du genou puis le long de la jambe jusqu’à l’hallux (gros orteil). Le nerf tibial, lui, continue sa route à la partie arrière de la jambe, puisse passe à l’intérieur de la cheville et du talon avant de rejoindre à son tour l’hallux. La sciatique ou névralgie sciatique est donc une douleur qui peut survenir sur tout ou partie de ce trajet. Le trajet du nerf sciatique commençant dans le bas du dos (les lombes), la sciatique peut être associée à une lombalgie (pour plus d’information sur la lombalgie suivez le lien).

La névralgie sciatique est donc une irritation du nerf sciatique dont les symptômes vont survenir le long de son trajet. Le nerf sciatique étant un nerf mixte (moteur et sensitif), les symptômes rencontrés pourront eux aussi être mixte. Nous allons ainsi retrouver des douleurs de type paresthésique (fourmillement, engourdissement, sensation de coton pouvant aller jusqu’à la paralysie), électriques mais également des symptômes moteurs comme une perte de force ou une boiterie, associé ou non à une lombalgie (lombo-sciatique). Selon la ou les causes de la sciatique, vous pourrez avoir des symptômes associés tels que :

  • des signes urinaires (impériosité *, fuites, miction** difficile, …)
  • des signes digestifs (diarrhée et/ou constipation inhabituelles, …)
  • des signes gynécologiques (picotement, fourmillement des grandes lèvres ou du scrotum, trouble de l’érection, dyspareunies***, …)

Ces différents symptômes associés peuvent guider votre médecin vers un diagnostic particulier et appel à consulter un professionnel de la santé. La plupart du temps, les symptômes sont soulagés en position allongée, position dans laquelle le nerf est le moins sollicité, étiré.

lombo-sciatique

Les causes de la névralgie sciatique sont : une lésion du nerf sciatique par étirement, irritation, inflammation, … sur son trajet. Ces problématiques peuvent survenir à la/les racine(s) du nerf par un phénomène de compression à leur sortie de la colonne vertébrale. On peut retrouver un syndrome facettaire lié à l’arthrose où le remaniement osseux vient réduire l’espace disponible pour le nerf au niveau du foramen intervertébral. On peut retrouver un conflit disco-radiculaire (entre le disque et la racine) lors d’une hernie discale latéralisée. La hernie vient, comme le remaniement osseux, réduire l’espace disponible de ce même foramen (trou) si et seulement si la hernie sort dans cet espace. Dans ces deux cas, les symptômes seront plutôt unilatéral (d’un seul côté). L’irritation du nerf peut également survenir sur n’importe quelle partie de son trajet suite à un étirement traumatique (glisser sur le verglas (c’est de saison!) et finir au sol en semi grand-écart avec choc relativement violent du bassin par exemple) ou suite à un étirement répété (assis dans son canapé, jambes tendues sur la table basse ou un pouf pour se détendre en fin de journée). Dans ces deux exemples, les symptômes peuvent aussi bien être uni ou bilatéral (des deux côtés). L’irritation peut également se faire plus en amont, à l’intérieur du canal lombaire étroit qui peut être occasionné par un conflit disco-médullaire (entre le(s) disque(s) vertébraux et la moelle épinière) ou un remaniement osseux du canal lombaire lié à l’arthrose par exemple. Ces deux affections entraînent souvent des symptômes bilatéraux (des deux côtés) et des symptômes associés (urinaire, gynécologiques et digestif), car ils viennent toucher plusieurs racines et/ou nerfs, c’est le syndrome de la queue de cheval. Dans certains cas, la sciatique peut être causée par une irritation du nerf dû à la présence d’une tumeur venant la comprimer sur n’importe quelle partie de son trajet. Selon ou elle est située, les symptômes retrouvés sont plus ou moins importants (nombreux). Une sciatique causée par un cancer, est associée aux symptômes propres des tumeurs et s’éloigne du tableau clinique classiquement retrouvé dans la sciatique « courante ».

Le diagnostic de la névralgie sciatique est clinique, il repose sur les symptômes décrit par le patient et recherchés par le professionnel de la santé de première intention (médecin généraliste ou ostéopathe). Suite aux informations recueillis, le praticien complète son diagnostic par un examen clinique permettant de préciser certains symptômes et éventuellement la cause (des tests de reproduction de la douleur (par étirement du nerf par exemple), des tests de force musculaire, de sensibilité, …). Au besoin le professionnel de la santé, pourra vous réorienté vers des examens complémentaire de type imagerie ou examens biologique pour plus de précision ou écarter un doute résiduel sur la cause de l’irritation du nerf ou encore pour établir un diagnostic différentiel ****.

Lombalgie (source : pixabay)

Le traitement repose sur le soulagement de l’irritation du nerf et va donc dépendre de la cause de cette irritation. Il peut donc reposer sur un traitement médicamenteux antidouleur (paracétamol, anti-inflammatoire, infiltration de corticoïde, application d’anti-inflammatoire locale (pommade) ou encore huiles essentielles, …) prescrit par votre médecin ou conseiller par votre pharmacien. En cas de symptômes nerveux importants (perte de sensibilité, paralysies), et persistants, et en dernier recours, la chirurgie peut être préconisée par votre médecin, ce surtout dans le cas de sciatique causée par une tumeur, un canal lombaire étroit ou en présence d’un syndrome de la queue de cheval. Le traitement pour les formes moins grave peut s’appuyer sur les thérapies manuelles telles qu’ostéopathie, kinésithérapie, chiropraxie, étiopathie, réflexologie,… . Mais le traitement repose essentiellement sur la reprise de l’activité dès que la douleur (son absence ou sa diminution), le permet et sur la non sollicitation du nerf en étirement. Ces deux points peuvent nécessiter les conseils de votre praticien pour être adapté à vos besoins, votre morphologie et votre quotidien.

Si vous souffrez de symptômes ressemblant à ceux d’une névralgie sciatique, n’hésitez pas à prendre rendez-vous au cabinet d’ostéopathie du 15 avenue de la République au Creusot, via la page contact ou au 0633195343 / 0385579995. Vous pouvez également suivre le lien vers la page rubriques ! où vous pourrez trouver un sommaire des différents conseils proposés par votre ostéopathe (moi-même). Certains peuvent déjà vous aider dans votre recherche de soulagement. Je vous recommande d’ailleurs la rubrique conseils ! N°5 concernant l’astuce du massage via une balle de tennis.

* Fait de ne pouvoir se retenir longtemps. ** action d’uriner. ***douleurs aux rapports sexuels. ****autre pathologies présentant les mêmes symptômes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s