La rubrique pathologies ! N° 3 La sciatique

La sciatique est une névralgie, une douleur du nerf en l’occurrence sciatique. Le nerf sciatique est le plus gros nerf de l’organisme. Le nerf sciatique est la réunion de cinq racines lombo-sacrées (dans le bas du dos) dont trois principales :

  • la racine L4 est la racine nerveuse qui prend son origine entre les vertèbres L4 et L5 (les deux dernières vertèbres lombaires)
  • la racine L5 est la racine nerveuse qui prend son origine entre les vertèbres L5 et S1 (dernière vertèbre lombaires et première vertèbre sacrée)
  • la racine S1 est la racine nerveuse qui prend son origine entre les vertèbres S1 et S2 (deux premières vertèbres du sacrum, l’os qui ferme le bassin en arrière).

Ensuite le nerf sciatique, se poursuit dans la fesse entre les muscles de la région, avant de descendre le long de l’arrière de la cuisse jusqu’au creux poplité (derrière le genou). A ce niveau, il se divise en deux nerfs: le nerf fibulaire commun et le nerf tibial. Le nerf fibulaire poursuit son chemin sur la partie externe du genou puis le long de la jambe jusqu’à l’hallux (gros orteil). Le nerf tibial, lui, continue sa route à la partie arrière de la jambe, puisse passe à l’intérieur de la cheville et du talon avant de rejoindre à son tour l’hallux. La sciatique ou névralgie sciatique est donc une douleur qui peut survenir sur tout ou partie de ce trajet. Le trajet du nerf sciatique commençant dans le bas du dos (les lombes), la sciatique peut être associée à une lombalgie (pour plus d’information sur la lombalgie suivez le lien).

La névralgie sciatique est donc une irritation du nerf sciatique dont les symptômes vont survenir le long de son trajet. Le nerf sciatique étant un nerf mixte (moteur et sensitif), les symptômes rencontrés pourront eux aussi être mixte. Nous allons ainsi retrouver des douleurs de type paresthésique (fourmillement, engourdissement, sensation de coton pouvant aller jusqu’à la paralysie), électriques mais également des symptômes moteurs comme une perte de force ou une boiterie, associé ou non à une lombalgie (lombo-sciatique). Selon la ou les causes de la sciatique, vous pourrez avoir des symptômes associés tels que :

  • des signes urinaires (impériosité *, fuites, miction** difficile, …)
  • des signes digestifs (diarrhée et/ou constipation inhabituelles, …)
  • des signes gynécologiques (picotement, fourmillement des grandes lèvres ou du scrotum, trouble de l’érection, dyspareunies***, …)

Ces différents symptômes associés peuvent guider votre médecin vers un diagnostic particulier et appel à consulter un professionnel de la santé. La plupart du temps, les symptômes sont soulagés en position allongée, position dans laquelle le nerf est le moins sollicité, étiré.

lombo-sciatique

Les causes de la névralgie sciatique sont : une lésion du nerf sciatique par étirement, irritation, inflammation, … sur son trajet. Ces problématiques peuvent survenir à la/les racine(s) du nerf par un phénomène de compression à leur sortie de la colonne vertébrale. On peut retrouver un syndrome facettaire lié à l’arthrose où le remaniement osseux vient réduire l’espace disponible pour le nerf au niveau du foramen intervertébral. On peut retrouver un conflit disco-radiculaire (entre le disque et la racine) lors d’une hernie discale latéralisée. La hernie vient, comme le remaniement osseux, réduire l’espace disponible de ce même foramen (trou) si et seulement si la hernie sort dans cet espace. Dans ces deux cas, les symptômes seront plutôt unilatéral (d’un seul côté). L’irritation du nerf peut également survenir sur n’importe quelle partie de son trajet suite à un étirement traumatique (glisser sur le verglas (c’est de saison!) et finir au sol en semi grand-écart avec choc relativement violent du bassin par exemple) ou suite à un étirement répété (assis dans son canapé, jambes tendues sur la table basse ou un pouf pour se détendre en fin de journée). Dans ces deux exemples, les symptômes peuvent aussi bien être uni ou bilatéral (des deux côtés). L’irritation peut également se faire plus en amont, à l’intérieur du canal lombaire étroit qui peut être occasionné par un conflit disco-médullaire (entre le(s) disque(s) vertébraux et la moelle épinière) ou un remaniement osseux du canal lombaire lié à l’arthrose par exemple. Ces deux affections entraînent souvent des symptômes bilatéraux (des deux côtés) et des symptômes associés (urinaire, gynécologiques et digestif), car ils viennent toucher plusieurs racines et/ou nerfs, c’est le syndrome de la queue de cheval. Dans certains cas, la sciatique peut être causée par une irritation du nerf dû à la présence d’une tumeur venant la comprimer sur n’importe quelle partie de son trajet. Selon ou elle est située, les symptômes retrouvés sont plus ou moins importants (nombreux). Une sciatique causée par un cancer, est associée aux symptômes propres des tumeurs et s’éloigne du tableau clinique classiquement retrouvé dans la sciatique « courante ».

Le diagnostic de la névralgie sciatique est clinique, il repose sur les symptômes décrit par le patient et recherchés par le professionnel de la santé de première intention (médecin généraliste ou ostéopathe). Suite aux informations recueillis, le praticien complète son diagnostic par un examen clinique permettant de préciser certains symptômes et éventuellement la cause (des tests de reproduction de la douleur (par étirement du nerf par exemple), des tests de force musculaire, de sensibilité, …). Au besoin le professionnel de la santé, pourra vous réorienté vers des examens complémentaire de type imagerie ou examens biologique pour plus de précision ou écarter un doute résiduel sur la cause de l’irritation du nerf ou encore pour établir un diagnostic différentiel ****.

Lombalgie (source : pixabay)

Le traitement repose sur le soulagement de l’irritation du nerf et va donc dépendre de la cause de cette irritation. Il peut donc reposer sur un traitement médicamenteux antidouleur (paracétamol, anti-inflammatoire, infiltration de corticoïde, application d’anti-inflammatoire locale (pommade) ou encore huiles essentielles, …) prescrit par votre médecin ou conseiller par votre pharmacien. En cas de symptômes nerveux importants (perte de sensibilité, paralysies), et persistants, et en dernier recours, la chirurgie peut être préconisée par votre médecin, ce surtout dans le cas de sciatique causée par une tumeur, un canal lombaire étroit ou en présence d’un syndrome de la queue de cheval. Le traitement pour les formes moins grave peut s’appuyer sur les thérapies manuelles telles qu’ostéopathie, kinésithérapie, chiropraxie, étiopathie, réflexologie,… . Mais le traitement repose essentiellement sur la reprise de l’activité dès que la douleur (son absence ou sa diminution), le permet et sur la non sollicitation du nerf en étirement. Ces deux points peuvent nécessiter les conseils de votre praticien pour être adapté à vos besoins, votre morphologie et votre quotidien.

Si vous souffrez de symptômes ressemblant à ceux d’une névralgie sciatique, n’hésitez pas à prendre rendez-vous au cabinet d’ostéopathie du 15 avenue de la République au Creusot, via la page contact ou au 0633195343 / 0385579995. Vous pouvez également suivre le lien vers la page rubriques ! où vous pourrez trouver un sommaire des différents conseils proposés par votre ostéopathe (moi-même). Certains peuvent déjà vous aider dans votre recherche de soulagement. Je vous recommande d’ailleurs la rubrique conseils ! N°5 concernant l’astuce du massage via une balle de tennis.

* Fait de ne pouvoir se retenir longtemps. ** action d’uriner. ***douleurs aux rapports sexuels. ****autre pathologies présentant les mêmes symptômes.

La Rubrique informations ! N°13 Semaine mouvementé

Derrière cet intitulé, pour le moins surprenant, se cache plusieurs informations concernant la vie du cabinet d’ostéopathie Lambing Laurie, et la semaine en cours.

Observation (source : Pixabay)

En effet toute cette semaine, dans le respect des mesures sanitaires, le cabinet d’ostéopathie du 15 avenue de la République, Au Creusot, accueil une collégienne pour son stage d’observation en entreprise. Elle assistera aux consultations avec accord du patient et pourra découvrir les différentes casquettes que doit prendre un ostéopathe libéral dans la gestion de son cabinet. Nous insistons bien, sur le fait qu’elle sera, au même titre que votre ostéopathe soumise au secret médical et au secret professionnel. Chaque patient dont la consultation aura été observée, pourra, à sa demande, consulter les passages, s’il y a, du compte rendu de stage, le concernant.

Apprendre (source : Pixabay)

L’autre point d’information, concernant cette semaine, se rapporte à une formation. Votre cabinet d’ostéopathie sera fermé le vendredi 15 janvier après-midi et le samedi 16 janvier toute la journée. Votre ostéopathe se rend en région parisienne pour assister à une formation sur la prise en charge du développement psychomoteur. La formation continue permet de toujours améliorer, perfectionner, approfondir, la qualité du travail et donc du soin qui vous ai proposé.

Je resterais cependant joignable pendant la durée de la formation, pour toutes informations, ou pour prendre rendez-vous au 06 33 19 53 43 ou par la page contact.

La rubrique Conseils ! N°8 Cures citronnées

Ce conseil arrive à point nommé. En effet en cette période d’après fêtes, nombreux sont ceux qui se sentent ballonnés après ces repas pantagruélique ou ces abus de chocolat. Le citron comme beaucoup le savent, est un désinfectant et un détoxifiant naturel, d’où son utilisation par les ménagères. Ici nous allons utiliser ces vertus pour la santé et le soin. Nous allons aussi utiliser la capacité du citron à stimuler le système immunitaire.

Lemon (source : pixabay)

Vous pouvez utiliser la cure de citron chaud qui va soulager plutôt la partie digestive de notre système. Le but consiste à prendre un jus de citron chauffé à jeun le matin avant le déjeuner pour soulager l’estomac et le début du tube digestif avec ses relations : mésentère, foie, pancréas. Cette cure s’étend sur sept jours pour être efficace. Vous pouvez également utilisé cette astuce ponctuellement en cas d’indigestions passagères.

Vous pouvez également utiliser la cure d’eau citronnée. Elle se fait sur une journée ou sur trois jours selon les besoins. Lié à la quantité d’eau ingérée. Cette cure soulage plutôt le système urinaire. Elle permet donc de détoxifier l’organisme en stimulant le système d’élimination des déchets par l’urine. Cette cure consiste à mettre une ou deux rondelles de citron dans un grand volume d’eau (une bouteille d’1.5 L par exemple) et de boire ce volume dans une journée (ou à reproduire 3 jours d’affilés). En utilisant une rondelle plutôt que du jus vous bénéficié également des pouvoirs détoxifiant de la peau (zeste) et de la pulpe du citron. Nous recommandons de bien choisir et/ou bien laver son citron pour diminuer les pesticides éventuels. Grâce à la vitamine C contenue dans les agrumes, cette cure permet également de casser le cercle vicieux de la fatigue. L’eau citronnée ayant tendance à donner soif, il est possible que vous buviez autant en eau plate en association, ce qui permet de réhydrater le système permettant également de casser la fatigue de l’organisme. Vous l’aurez compris, cette cure sur 1 ou 3 jours va éliminer les toxines par la miction*. Nous vous recommandons donc d’éviter d’effectuer cette cure si l’accès au sanitaire est compliqué (voyages, réunions professionnelles, journées de cours, …). Cette cure d’eau citronnée peu aussi être utilisée en cas de symptômes urinaires : brulures lors de la miction, rétention (sensation d’évacuation incomplète).

Citrons (source : pixabay)

Le citron à également comme qualité la capacité de stimulé le système immunitaire comme nous l’avons indiqué plus haut. Vous pouvez donc, surtout en cette saison hivernale, ajouter quelques gouttes de jus de citron dans vos thés ou tisanes. Ainsi en plus de vous réchauffer, de vous détendre, vous renforcez votre capacité à vous guérir vous même des affections passagères qui arrivent fréquemment dans cette période : rhumes, états grippaux, courbatures, digestion difficile,…).

Si vos symptômes persistent, s’aggravent ou récidivent malgré ces petites astuces, votre ostéopathe vous recommande de consulter votre médecin pour un diagnostique médicale. En attendant, A vos citrons !

La rubrique information ! N°12 Couvre-feu

Suite aux annonces du gouvernement concernant le couvre-feu avancé à 18h dans le département de Saône et Loire et donc au Creusot, Votre ostéopathe vous rappel que l’ostéopathie n’est pas un métier du bien être mais fait bien parti des professions de la santé. Le cabinet d’ostéopathie du 15 avenue de la République, 71200 Le Creusot, reste donc ouvert aux horaires habituels (8h00-19h00 du lundi au samedi). Les consultations à domicile sont également maintenues.

Time (source : pixabay)

Il est recommandé par les médecins et les Agences Régionales de Santé de poursuivre les soins et traitements malgré cette épidémie. Dans le cadre de cette notion, et pour ne pas saturer les services d’urgences ou les cabinets médicaux, en cas de douleur, votre ostéopathe vous recommande de maintenir et/ou de prendre rendez-vous, selon vos besoins aux horaires d’ouvertures disponible.

Votre ostéopathe suit un protocole sanitaire pour diminuer le risque de propagation du virus dont vous pouvez trouver une ébauche ici.

N’oubliez pas votre attestation de déplacement pour raison de santé pour vous rendre à votre rendez-vous pour les rendez-vous en fin de journée. Une facture vous sera transmise pour vous permettre de justifier votre déplacement.

La rubrique informations ! N°11 Horaires Nouvel an

Le cabinet d’ostéopathie du 15 Avenue de la République, au Creusot adapte ses horaires de consultations pour ce changement d’année. Vous pouvez prendre rendez-vous auprès de votre ostéopathe si dévouée le 31 décembre de 8h00 à 17h00. Le cabinet sera cependant fermé le 1er janvier pour rouvrir de nouveau ses portes aux horaires habituelles de 8h00 à 19h00 à partir du 02 janvier.

Votre ostéopathe vous rappel également que les honoraires des consultations changent à partir du 1er janvier 2021 (pour plus d’information cliquez ici).

Le cabinet Lambing Laurie est heureux de vous souhaiter une très bonne année 2021 ! Espérons très fort quelle sois meilleure pour tous que celle qui vient de s’écouler.

Nouvel an (source : pixabay)

La rubrique informations ! N° 10 Horaires Noël

Le cabinet d’ostéopathie Lambing Laurie, du 15 avenue de la République au Creusot reste ouvert le jeudi 24 décembre mais adapte ses horaires et sera ouvert exceptionnellement de 8h00 à 17h00. Il sera cependant évidemment fermé le vendredi 25 décembre. Les horaires habituelles reprendront dés le samedi 26 décembre de 8h00 à 19h00. Pour prendre rendez-vous, au cabinet ou bien à votre domicile, n’hésitez pas à appeler le 0385579995 ou le 0633195343. Vous pouvez également contacter votre ostéopathe pour tout renseignement par mail : laurielambing.osteo@gmail.com .

Votre ostéopathe vous souhaite de merveilleuses fêtes de Noël.

Sapin de Noël (source : pixabay)

La rubrique conseils! N°7 Quelques exercices pour le périnée

Le périnée est un ensemble musculaire, contenu dans le bassin osseux, qui soutien l’abdomen. Le périnée permet également de gérer les sphincters vésicale et anale et donc le confort digestif et urinaire. Cet ensemble musculaire est souvent délaissé et mal connu. Il est cependant très utile de le garder en forme. Que vous soyez un homme ou une femme, cet ensemble musculaire est primordiale pour le confort de votre corps et donc de votre santé. Vous pouvez être amené à travailler le périnée lors de la grossesse ou dans les suites de l’accouchement, lors de douleurs menstruelle ou de dyspareunies (douleur aux rapports), pour prévenir de pathologies digestives telles que la descente d’organe ou les hernies inguinales. En cas de fuites urinaire ou d’infection urinaire à répétition, ou encore pour augmenter vos performances physiques et sportives.

Nous n’avons pas tous le temps de prendre des cours de Yoga ou de Pilate pour travailler cet ensemble de muscles profond. Vous pouvez ici trouver quelques exercices qui vous permettrons de garder votre périnée en forme.

Le périnée étant contenu dans le bassin, le fait de mobiliser le bassin fait travailler le périnée. Vous pouvez donc tout simplement marcher pour travailler votre périnée. Si vous associer une contraction des muscles de la gaine abdominale votre marche sera plus efficace encore, sur votre périnée et sur votre santé.

Rotation du bassin sur swiss-ball
Rotation du bassin sur swiss-ball (Gif par Lambing Laurie ostéopathe DO)
Rotation du bassin sur un tabouret (Gif par Lambing Laurie ostéopathe DO)

Vous pouvez aussi venir mobiliser le bassin en cercle ou en huit (signe de l’infini), comme nous avons pu le voir dans la rubrique conseil n°4! la routine matinale. Pour rappel ce mouvement simple consiste à faire des cercles dans un sens puis dans l’autre avec le bassin. Ce mouvement sollicite davantage le périnée lorsqu’il est effectué sur un swiss-ball ou à défaut un tabouret.

Pour les experts, vous pouvez augmenter les effets de la marche sur le périnée en descendant votre centre gravité. Ainsi, il faut s’accroupir et marcher accroupi, un peu comme un canard. Pour être focalisé sur le périnée, il est recommandé de s’accroupir en gardant les talons au sol (si vous voulez vous rappeler comment bien s’accroupir cliquez ici).

Marche en canard ou accroupie (Gif par Lambing Laurie ostéoapthe DO)

Ces différents exercices permettent la contraction et donc le travail de cet ensemble musculaire mais ce ne sont pas les plus précis. Les exercices qui vont suivre sont plus précis mais peuvent également être plus difficile à réaliser. La difficulté vient du besoin de visualisation qui va avec ces exercices.

Exercice de respiration avec conscience du périnée (Gif par Lambing Laurie Ostéopathe DO)

Le périnée travail, se contracte, conjointement avec le diaphragme lors de la respiration profonde. Pour cet exercice, il vaut mieux se mettre debout pour laisser toute la possibilité de mouvement du bassin et donc du périnée. Vous pouvez placer une main sur le thorax pour vérifier qu’il n’y a que très peu de mouvement lors de la respiration. Vous pouvez mettre votre autre main sur l’abdomen pour sentir la pression augmenté lors de l’inspiration. Pour réaliser au mieux cet exercice de respiration diaphragmatique, suivez ce lien. Pour être spécifique du travail du périnée lors de cet exercice de respiration, vous pouvez utiliser la visualisation en association. Pour aider votre visualisation je vous propose de placer vos mains devant votre bassin comme vous le désirez, le ressentez. Vos mains symbolisent votre périnée. Avant même le début de l’exercice respiratoire, leur simple placement vous informe de l’état de tension dans lequel vous ressentez votre périnée : très serré, très distendu, tonique, lâche,… Au cours des inspirations et expirations, vos mains s’ouvrent et se ferment, symbole de la réaction du périnée à l’exercice. Au cours des jours ou vous pratiquez cet exercice respiratoire avec visualisation, la position des mains devant le bassin au début de l’exercice est amené à évolué.

Les autres exercices pour le périnée font partie intégrante de la rééducation et peuvent vous être expliquer par votre kinésithérapeute ou votre sage femme. Nous verrons au moins la contraction par comparaison avec les besoins naturels. Le périnée peut se contracté de façon plus ou moins indépendante. En effet vous pouvez contracter le périnée comme un tout, comme dans les exercices de marches, de marches accroupies, de rotation du bassin ou encore de respiration. Mais vous pouvez également contracter la partie antérieure du périnée en lien avec la vessie indépendamment de la partie postérieur en lien avec les voies digestives. Lorsque vous arrêter le flux de la miction* c’est grâce à la partie plutôt antérieur du périnée. Lors de l’exercice du périnée c’est cette sensation de contraction que vous devez retrouver. Il est cependant très peu recommandé, voir fortement déconseiller d’effectuer cette contraction pendant la miction. En effet, ce qu’on appelle communément le « stop-pipi », augmente à long terme le risque de fuites urinaires. Pour la contraction de la partie postérieure du périnée, c’est le contrôle des voies digestives. A différentier évidemment de la contraction des muscles fessiers. Ce n’est pas en serrant les fesses que l’on sollicite le périnée. La rééducation du périnée encadrée par un professionnel de santé adapté, permet de voir d’autre visualisation pour contracter cet ensemble musculaire si précieux.

Cet ensemble d’exercices, n’est qu’un échantillon, et qu’un outil vous permettant de prendre soin de vous vous même. Il ne remplace pas l’expertise médicale d’un professionnel qualifié, ni la prise en charge en rééducation du périnée qui est un réel traitement. N’hésitez pas à consulter votre médecin généraliste, votre kinésithérapeute ou votre ostéopathe pour travailler.

La miction* : c’est le fait, l’action d’uriner

La rubrique Conseils ! N° 6 Exercice de respiration diaphragmatique

La respiration diaphragmatique n’est pas seulement le fait de respirer par le ventre. Vous pouvez effectuer cet exercice aussi bien debout, qu’assis que allongé. Vous pouvez placer une main sur le thorax pour vérifier qu’il n’y a que très peu de mouvement lors de la respiration. Vous pouvez mettre votre autre main sur l’abdomen pour sentir la pression augmenté lors de l’inspiration. En effet lors de la respiration, le diaphragme qui est le muscle principal de la respiration fonctionne comme une pompe. Il se situe entre le thorax et l’abdomen, et s’abaisse et remonte au rythme des inspirations et expirations. Le gros du mouvement se produit donc au niveau de l’abdomen. Visualisez les poumons comme des sacs. Lors de l’inspiration, le diaphragme en se contractant, s’abaisse, ouvre les côtes inférieures et vient tirer sur ces sacs qui se remplissent d’air. Lors de l’expiration, le diaphragme se relâche, remonte dans le thorax et expulse l’air de ces sacs.

Vous pouvez également effectuer cet exercice avec la bouche ouverte, en inspirant par la bouche et en expirant par le nez. Le fait de respirer en bucco-nasal permet d’ajouter un contrôle supplémentaire pour la meilleure réussite de cet exercice. En effet lors de la respiration diaphragmatique ou lors de la respiration thoracique, le son n’est pas le même. Le son lors de la respiration thoracique est très perceptible comme une notion de manque d’air. Le son lors de la respiration diaphragmatique est nettement plus profond, comme une notion de plénitude.

Positions des mains lors de l’exercice de respiration diaphragmatique (source : photo de Mlle Lambing Laurie ostéopathe DO)

Lors de cet exercice, vous avez un contrôle via le son, un via la main thoracique qui permet de vérifier le peu de mouvement des muscles inspirateurs accessoires qui s’attachent sur le thorax et un via la main abdominale qui permet de vérifier que la pression abdominale augmente. Le but de cet exercice n’est pas de gonflé le ventre comme nous l’avons dit, même si il est souvent décrit comme une respiration ventrale. En effet lors de la respiration diaphragmatique ou ventrale, la pression qui augmente dans le caisson vient pousser contre votre main sans pour autant que le ventre gonfle réellement.

L’idéale s’est d’effectuer cet exercice avec lenteur et que le temps inspiratoire sois équivalent au temps expiratoire. Vous pouvez vous aidez de vos doigts pour compter cinq secondes inspiratoires et cinq secondes expiratoires sans que le fait de compter ne prenne l’importance sur celui de respirer. Vous pouvez aussi pour les adeptes des nouvelles technologies, utiliser une application de cohérence cardiaque sur smartphone pour vous guider dans les flux inspiratoires et expiratoires.

Vous pouvez faire cet exercice tous les jours, au réveil et/ou au coucher, pour dynamiser votre journée ou pour vous apaiser avant le sommeil. Vous pouvez effectuer cet exercice en période de stress, ou en cas de contrariété pour vous détendre.

La rubrique informations ! N°9 Changements d’honoraires

A compter du 1er janvier 2021, les honoraires changent. En effet, les prix des consultations n’ont pas évolués depuis l’ouverture du cabinet. Depuis 2018 votre ostéopathe à effectuer plusieurs formations pour pouvoir au mieux répondre à vos besoins. Suite à l’épidémie, le cabinet a dû prendre, comme de nombreux lieux recevant du publique, des mesures sanitaires pour votre protection. Pour ces raisons, mais également pour rester en adéquation avec les tarifs pratiqués chez nos confrères et consœurs, le cabinet d’ostéopathie Lambing Laurie a donc décidé d’adapter ses tarifs.

Temps de changer (source: pixabay)

A partir du 1er janvier 2021, la consultation au cabinet passera donc à 53 € et la consultation à domicile (dans un rayon de 8km autour du Creusot) passera à 68 €.

Si vous souhaiter prendre rendez-vous vous pouvez utiliser le formulaire de contact disponible à la page contact de ce site ou bien par téléphone au 0633195343 ou au 0385579995. Le cabinet d’ostéopathie du 15 avenue de la République 71200 Le Creusot, vous remercie de votre confiance.

La rubrique conseils ! N°5 La balle de tennis

La balle de tennis est un objet très utile, pratique et abordable qui permet de soulager soi-même des douleurs aigues par l’automassage. Si il vous arrive, comme à de nombreuses personnes, de souffrir de douleurs fugaces, lancinantes, comme une pression ou un tiraillement, cette astuce est faite pour vous.

Contracture musculaire ou courbature peuvent être soulagées par le massage. Cependant il est parfois difficile de se masser tout seul de façon confortable et efficace, ou de demander a nos proches un peu d’aide. Dans ces moments là, vous pouvez utiliser une balle de tennis. En effet la balle de tennis, de part sa résistance, ni trop dure, ni trop molle, permet de se masser sans se faire mal. Si vous avez la chance d’avoir quelqu’un à la maison qui, malgré ses journées bien chargées, trouve le temps de vous faire un petit massage pour vous apporter un peu de soulagement, et que vous n’osez pas forcément signaler que la pression est trop ou pas assez forte, ce conseil est la solution. Il suffit d’appuyer plus ou moins fort en se massant soi-même avec la balle de tennis pour trouver la pression qui vous convient le mieux.

Balle sous la plante du pied (source : photo prise par Lambing Laurie ostéopathe DO)

Vous pouvez utiliser cette astuce pour n’importe quelle partie de votre corps. Vous avez eu une longue journée, vous avez piétiné sans repos et vos pieds vous font souffrir, vous pouvez faire rouler la balle sous la plante du pied pour détendre les tensions et vous soulagez.

Vous avez décidé de vous mettre au sport pendant le confinement grâce à une application ou un coach sportif. Le lendemain de la séance de remise en forme vous souffrez de courbature aux cuisses (suite au squat), aux mollets (d’avoir trop couru) ou encore aux biceps (suite à la musculation). Vous pouvez faire rouler la balle de tennis sur vos muscles endoloris pour les détendre.

Vous travaillez sur informatique, tapez à l’ordinateur et cliquez à la souris toute la journée. Vous ressentez des tensions dans la main ou dans l’avant-bras à la fin de la journée. Vous pouvez vous masser la main et le bras en petit cercle concentrique pour soulager vos douleurs.

Vous avez une douleur dans le dos avec ou sans faux mouvements lors du déclenchement. Cette douleur est dans le bas du dos ou entre les omoplates. Elle n’est pas facile d’accès pour ce masser soi-même sans se faire mal à l’épaule au passage. La balle de tennis avec l’aide d’un mur vient à votre rescousse. Il suffit de la mettre entre vous et le mur et d’effectuer des petits cercles en passant votre poids d’une jambe à l’autre.

La texture de la balle de tennis n’est pas forcément agréable et peu même être irritante. Je vous conseil donc de ne pas l’utiliser à même la peau mais plutôt à travers un vêtement. Vous pouvez par exemple mettre la balle de tennis dans un collant ou une grande chaussette. En plus de rendre la texture et donc le massage plus agréable, cette astuce supplémentaire permet de ne pas avoir à vous pencher en avant pour la ramasser si elle tombe à terre (ce qui peut être fréquent quand on l’utilise pour le dos contre le mur).

Si toutefois, votre douleur persistait plus de quelques jours, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé (médecin, ostéopathe, kinésithérapeute). Vous pouvez également utiliser l’automassage avec une balle de tennis en attendant votre rendez-vous avec le professionnel de la santé de votre choix.